Autres sites

Mes sites sur

Barbentane

Dernière mise à jour le 1er mars 2021

Zone de Texte: Barbentane vous attend !

Vous pouvez toujours m'écrire, cliquez ici et ce sera fait

Ou alors à cette adresse : bne.lagramillere@free.fr

Barbentane, le plus beau village de l'Univers

Édito de mars

Après une brève interruption, me revoici pas trop flambant quand même, mais toujours aussi vindicatif. Après tout si les contestataires professionnels, qui ne sont que des lanceurs d'alertes, commencent à s'assagir, le monde ne sera plus le même et surtout pas en mieux. On ne cesse de nous rebattre les oreilles ces temps-ci sur le pari qu'aurait fait Macron de ne pas reconfiner contre l'avis de nombreux scientifiques. Ne croyez pas que c'est un geste sans conséquence, cela se traduit par des centaines de morts en plus tous les jours et un épuisement certain des soignants. Tout prouve que ceux qui combattent le mieux l'épidémie, ce sont ceux qui n'hésitent pas à fermer leurs frontières et qui appliquent des mesures drastiques pour isoler les malades.

La Nouvelle-Zélande, Taiwan, les Caraïbes et d'autres comme le Monténégro, qui les appliquent, sont les pays les moins touchés par la maladie. Ce n'est pas une surprise, car moins on 'circule', moins la maladie s'étend. C'est donc bien la mobilité des personnes qui favorise la propagation du virus et c'est cette évidence que l'Europe en général, et la France en particulier, se refusent d'admettre. Au nom du principe politique de la mondialisation, comme celui de la libre circulation des personnes et des biens, toute l'Europe s'est ainsi auto-contaminée. Il n'y a qu'à regarder la situation dramatique dans les Alpes-Maritimes, où son attrait touristique évident favorise le brassage humain. Mais c'est aussi le cas de tous les départements frontaliers, plus ou moins gravement touchés. Et le pire c'est que cela va continuer, pendant peut-être des années. Il aurait été certainement plus économe, même pour nos finances, d'un confinement dur aux déplacements quasi-interdits, pendant un temps défini, même sur plusieurs semaines, que de laisser une situation bâtarde se perdurer pendant des mois avec un couvre-feu à la con. Tous les jours qui passent, les morts du Covid peuvent remercier Macron d'avoir joué avec leur vie. Entre 300 et 500 personnes selon les jours, ce n'est pas rien, et il n'est même pas certain qu'avec la multiplication des variants qui ne sont que la conséquence de notre laisser-faire, la vaccination soit vraiment le remède miracle. Déjà, sans avoir des doutes sur son efficacité, le vaccin AstraZeneca semble avoir des effets secondaires non-négligeables. Si cela est dit par le corps médical auquel il est prioritairement administré, je ne vois pas pourquoi on met cela en doute. D'autre part, laisser 'filer' l'épidémie comme on le fait c'est aussi courir le risque que de nouveaux variants viennent infecter les pseudos immunisés, les anticorps développés lors de la primo-infection ne semblent pas du tout opérants avec l'évolution de la maladie. Bref, on joue un jeu dangereux, l'épidémie s'éternise, se modifie et met en péril des millions de personnes. C'est donc un pari stupide, donc forcément un jeu de con.

Je ne sais pas si c'est un effet de mode, mais les plaintes pour agressions sexuelles se multiplient. Est-ce le fait qu'elles sont mises maintenant en avant par les médias, ou résultat de la libération de la parole, mais tous les jours on en apprend une nouvelle. Quand cela touche les célébrités, c'est toujours bruyant, pour ne pas dire extrêmement retentissant. J'avoue que cela me gêne, pas facile avec ces déclarations fracassantes, souvent à des dizaines d'années des faits réels, d'arriver à distinguer le vrai du faux. D'autant plus que les plaignants sont souvent des personnes extraverties qui, en temps ordinaire, se mettent tous les jours en scène. Ces histoires de secrets, subitement révélés, le plus souvent lors d'une publication, semblent relever plus d'un plan média que d'une subite explosion de la vérité. Je ne dis pas que les faits sont faux, mais je demande des preuves qui, je l'avoue, ne sont pas toujours faciles à apporter. Le propre des agressions sexuelles, c'est qu'elles ne laissent guère de traces visibles surtout des années après. Alors, c'est le choc, parole contre parole. Dans ces atermoiements, il y a une vérité, mais laquelle ?

Le gouvernement vient de présenter une nouvelle façon de voter, le vote par anticipation. Comme toujours, c'est un emplâtre sur une jambe de bois. Censé combattre le fléau de l'abstention, il ne fait que compliquer une chose simple qui, en temps ordinaire, ne demande que quelques minutes pour chaque citoyen. D'autre part, quand j'entends que l'on va mettre en place des machines à voter, alors que tous les jours on ne cesse de trouver des pirates informatiques qui rançonnent les banques, les entreprises et même les hôpitaux, comment faire confiance à ces bidules ouverts aux quatre vents de la magouille. Combattre l'abstention, je suis le premier à en défendre l'idée, mais il faut le faire avec des choses simples. Déjà, il faut rendre le vote obligatoire et, pour ceux qui refusent obstinément de le faire, les considérer comme des non-citoyens. C'est-à-dire, leur refuser l'accès aux services sociaux, à la sécu, aux démarches administratives (carte d'identité, permis de construire, passeport, permis de conduire, aides en tout genre, etc.). Après tout, si l'État a des devoirs, les citoyens en ont tout autant. Pourquoi ce qui est 'punissable' d'un côté ne le serait-il pas de l'autre ? Je réfute les amendes financières qui sont toujours plus pénalisantes pour les pauvres que pour les riches, là au moins tout le monde serait mis dans le même sac, celui d'un tas d'emmerdements librement recherchés.

Comme toujours en période tendue, là en ce moment ce sont pour les vaccins anti-covid, les petits-arrangements entre amis, riches et célèbres le plus souvent, prolifèrent. Déjà, à Paris, haut-lieu de la combine française, on sait que de nombreuses personnes qui n'entrent dans aucun cadre de priorité, tel Sarkozy dont vraiment personne ne se doutait qu'il était à l'article de la mort, sont déjà vaccinées. Depuis, en plus de la piquouze, il a récupéré un nouveau surnom, Sarko le malade. A l'hôpital américain de Neuilly, haut-lieu de rencontre de la bourgeoisie moralisatrice parisienne, des malades bien portant ont pris la place des soignants pour éviter d'être trop rapidement emportés. Bien sûr, toutes ces personnes ont des certificats médicaux, tous aussi bidons les uns que les autres, mais en règle. Toutefois, comme c'est une pandémie, la France n'est pas la seule dans ce nouveau sport du passe-droit. En Espagne, ce sont des milliers de militaires, hauts gradés bien sûr, fiers Artabans de pacotille, dont le cri de guerre légendaire est "Viva la muerte", qui se sont fait épingler. Certainement les mêmes qui tentent assez souvent de remettre en cause le pouvoir démocratiquement élu, c'est vrai que s'attaquer à des civils désarmés est moins dangereux qu'affronter la pandémie. Il en est de même au Brésil, où là le variant local du Covid fait rage et les petits malins sont près à débourser des sommes énormes pour échapper aux contraintes de la pénurie de vaccin. Aux USA, l'histoire est anecdotique, deux jeunes femmes, se sont grimées en vieilles, chose plutôt rare, pour avoir leur dose de vaccin. Comme toujours, en temps de pénurie, les tricheurs sont de sorties et si sauver sa peau peut paraître légitime, quand cela se fait aux dépends des autres, soignants et pauvres surtout, c'est autrement plus grave que d'avoir un passe-droit pour acheter un nouveau smartphone.

Guy

De nombreux documents, anciens et nouveaux sur Barbentane, sont à votre disposition (tous sont téléchargeables) sur le nouveau site barbentana.fr. N'oubliez pas l'aller le consulter...

Pour rendre vraiment hommage à tous ceux que les religions ont assassiné, il faut faire du 7 janvier la journée mondiale sans religion...

Pour honorer la mémoire de toutes les personnes assassinées par des religieux, il faut faire du 11 janvier la journée mondiale de la laïcité...

C'est mon site, vous pouvez le boycotter, le contester, mais aussi faire

des propositions pour l'améliorer, là ce serait parfait…

Nota : sur toutes mes pages et sauf mention contraire, les photos sont de ma collection personnelle.

Manifestations pour mars 2021

Vaccination Anti-Covid. Elle a repris à Saint-Rémy (prendre RdV au 04 90 92 99 88) mais la situation est si mouvante qu'il est difficile d'en savoir plus avec certitude.

Manifestation pour mars. La course pédestre de la Montagnette prévue pour le 7 mars est annulée (voir site). Un duo nocturne est prévu pour le vendredi 23 avril, mais il faut encore attendre confirmation (voir site).

Médiathèque. Du mardi 2 mars au mercredi 3 avril la médiathèque vous propose de découvrir l’exposition "Envol" de Mayeul Maurel, un univers coloré et humoristique. Cet artiste nous plonge dans un monde entre aventure et fantaisie, un monde imaginaire à la lisière de l’enfance et de l’âge adulte (voir site).