Mes autres sites

Mes sites sur

Barbentane

Dernière mise à jour le 1er juin 2020

Zone de Texte: Barbentane vous attend !

Vous pouvez toujours m'écrire, cliquez ici et ce sera fait

Ou alors à cette adresse : bne.lagramillere@free.fr

Barbentane, le plus beau village de l'Univers

Zone de Texte: C'est mon site, vous pouvez le boycotter, le contester, mais aussi faire
des propositions pour l'améliorer, là ce serait parfait…
Nota : sur toutes mes pages et sauf mention contraire, les photos sont de ma collection personnelle.

Pour rendre vraiment hommage à tous ceux que les religions ont assassiné, il faut faire du 7 janvier la journée mondiale sans religion...

Pour honorer la mémoire de toutes les personnes assassinées par des religieux, il faut faire du 11 janvier la journée mondiale de la laïcité...

Édito de juin

C'est maintenant un constat, jamais la France n'a été aussi mal préparée pour faire face à une épidémie, peu importe laquelle. Avec ce Covid-19 on peut constater que notre administration, nos structures politiques, notre système de décision ne sont vraiment pas à la hauteur d'un choc 'naturel'. Nous avons pléthore de fonctionnaires, cher payé, mais totalement incompétents pour gérer une crise qui, comme toujours, demande de la rapidité dans les décisions et des initiatives qui ne relèvent que du bon sens. Un exemple, notre système de santé est régi par des entités différentes qui, au mieux sont concurrentes, au pire se neutralisent dans un attentisme béat. Pendant que nos soignants couraient après des masques, des stocks étaient inutilisés car personne ne les connaissait. Les exemples sont légion, comme celui de faire une doc de plus de 50 pages de recommandations délivrée le samedi soir pour une ouverture scolaire le lundi. Le seul avantage de l'épidémie c'est que ces disfonctionnements tout le monde les connaît maintenant. Notre système de santé coûte autant que celui des Allemands. Eux s'en sont sorti la tête haute, avec un minimum de morts. Nous, malgré tout le courage des exécutants, nous en avons plus du double. On ne combat pas une épidémie avec des mots et des directives technocratiques, mais avec du personnel formé et du matériel adapté. C'est bien ce qui a fait défaut.

Or, quand on voit l'organigramme d'une agence régionale de santé, c'est-à-dire des dizaines de pages de directeurs machin avec des ribambelles de sous-fifres, on comprend pourquoi nos hôpitaux pleurent misère. En fait tout ce qui est essentiel et indispensable est sacrifié pour nourrir une administration aussi inutile qu'handicapante. Ce système ne date pas d'aujourd'hui, il vient de loin et je suis même persuadé que le moindre gratte-papier gagne plus qu'une infirmière ou un infirmier diplômé-e. A ce sujet, la réponse du gouvernement envers les soignants est au mieux débile au plus infamante. Offrir une médaille, il fallait y penser. Alors que depuis plus d'un an, ils réclament une revalorisation de leur métier avec des embauches et surtout des salaires corrects pour que les emplois soient attractifs, ils vont avoir en retour une breloque autour du cou. Effectivement ça coûtera bien moins cher. Dans un de mes rêves fous, je remets une belle médaille à Sibeth Ndiaye et dans le même temps, je ramène son salaire à celui d'une aide-soignante. Je suis sûr qu'elle va adorer.

Bonne nouvelle de la mi-mai, le beau temps est revenu et les Marcheurs ne sont plus majoritaires à l'Assemblée Nationale. Ces incompétents voulaient révolutionner le fonctionnement de la France, mais ils n'ont finalement réussi qu'à mettre un immense bordel. Avec quand même une pensée politique unique : baiser les travailleurs et donner le maximum de fric aux actionnaires. La fraude fiscale, l'autre épidémie moderne n'a pas été jugulée, pire elle a progressé. C'est quand même près de 80 milliards par an de manque à gagner pour la France et surtout pour les Français. Là-dessus, c'est un bide total. Il faut dire que c'est la seule chose que la Commission Européenne sait faire avec panache : permettre l'évasion fiscale de masse et détruire les emplois publics. Pour tout le reste il ne faut surtout pas compter sur elle. C'est maintenant un fait avéré. En moins de deux ans, grâce à LRM et à la politique de Macron, la France est encore plus pauvre qu'avant. La pandémie actuelle va mettre cette évidence à nu, les pauvres seront encore plus pauvres alors que les friqués vont encore se faire mousser.

Alors à tous ceux qui croient que le monde d'avant va changer sans rien faire, vous vous gourez. Il faudra du sang et des larmes pour le faire évoluer, et ce n'est pas une image. Il n'y a qu'à regarder où sont les files d'attente : devant les supermarchés. Si vous comptez sur tous ces ignares pour changer le monde, c'est loupé. Déjà, des milliers de masques sont jetés un peu partout, forcément on les a donnés. Alors comme pour toute chose 'dite' gratuite, elle est considérée comme sans valeur. C'est vrai pour les bouteilles en plastique, c'est autant vrai pour les masques protecteurs.

Le confinement, par son arrêt brutal de l'économie inutile (sport professionnel, transport inutile, consommation ramené au strict minimum) a permis de vérifier ce que nous avons vraiment besoin pour vivre 'tranquillement' : un système de santé au top, de la nourriture saine, de l'électricité, de consommer des biens durables et d'un système de communication fiable. Au niveau des emplois, ce sont les moins bien payés qui se sont là-aussi révélés essentiels. Ce sont surtout les soignants, les aides-soignantes des hôpitaux jusqu'aux aides à domicile, des commerces de proximité et une bonne logistique pour assurer leur ravitaillement. Un point particulier pour l'agriculture, on s'est rendu compte que tout ce qui va à l'export comme le vin, le lait et les patates sont devenus un immense gaspillage, pendant que dans le même temps nous manquions de légumes frais de proximité. On se croyait autonome en fait ce n'est pas vrai. Déjà, ne pas tenir compte des saisons pour notre alimentation est une aberration qui favorise le gaspillage écologique, on ne va plus pouvoir se le permettre et c'est tant mieux. Il est temps que l'on revienne à un maraîchage 'normal', un juste équilibre saisonnier ou on ne mangera que ce qu'on sera capable de faire pousser sans artifice (chauffage). Entendre en plein mois de mai qu'il y a une surproduction de pommes de terre laisse rêveur, mais que mangeons-nous alors ? Des légumes importés, déjà hors de prix et avec une empreinte écologique énorme. Il est temps de faire payer à son juste prix toutes ces absurdités mondialistes, c'est le seul moyen de préserver notre santé, mais aussi l'avenir de la planète. Il est plus que temps d'y penser, vraiment.

Guy

De nombreux documents, anciens et nouveaux sur Barbentane, sont à votre disposition (tous sont téléchargeables) sur le nouveau site barbentana.fr. N'oubliez pas l'aller le consulter...

Malgré un début de déconfinement

Toujours aucune manifestation prévue en juin et juillet