Autres sites

Mes sites sur

Barbentane

Dernière mise à jour le 1er septembre 2021

Zone de Texte: Barbentane vous attend !

Vous pouvez toujours m'écrire, cliquez ici et ce sera fait

Ou alors à cette adresse : bne.lagramillere@free.fr

Barbentane, le plus beau village de l'Univers

Édito de septembre

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'été 2021 n'a pas été un moment de tout repos. Les nouvelles, toutes aussi affolantes et angoissantes les unes que les autres, n'ont pas cessé d'arriver. De cette actualité très riche, j'ai pu en synthétiser quelques éléments.

Le sujet le plus terrible pour l'humaniste et progressiste que je suis a été la prise de Kaboul par des fondamentalistes religieux. À n'en pas douter, ce ne sont que des obsédés sexuels au bas mot, doublé d'une cruauté légendaire qui ne leur vaut que des animosités. Mais voilà, quand dans un pays la majorité des habitants ne veut pas se battre pour défendre ses libertés, toutes les armées du monde ne peuvent rien y changer.

Il y a 20 ans, les USA voulaient se venger des attentats du 11 septembre, ils y sont arrivés en liquidant sans pitié tous les leaders plus ou moins mouillés dans cette agression caractérisée. Mais, malgré six mille milliards de dollars, une paille, ils n'ont pas pu installer la démocratie dans ce pays. C'est logique, la démocratie ne s'exporte pas, encore moins ne s'achète. Elle se conquiert par ceux qui la veulent et surtout se défend à longueur de temps contre ceux qu'elle gêne. Pire, l'argent US ainsi dépensé a surtout favorisé la corruption des élites afghanes et a permis aux Talibans de récupérer des stocks d'armes grâce aux déserteurs. Joe Biden a bien fait d'arrêter la présence militaire, de toute façon tôt ou tard, les USA auraient été obligés de partir. Dans l'Afghanistan, comme dans bien d'autres pays, on y rentre très facilement, mais il est toujours énormément difficile d'en sortir. Hélas, comme toujours, les fins de conflits sont tragiques. Ceux qui ont choisi le camp des vaincus vont subir le sort des collabos. C'était déjà vrai en France en 1944 comme en Algérie en 1961 et cela le restera de façon universelle. Plutôt que de dépenser une très grosse fortune pour essayer de créer une armée totalement bidon, les USA auraient mieux fait d'armer et de former les femmes afghanes pour qu'elles puissent se défendre. On a l'exemple des femmes kurdes qui n'ont jamais demandé autre chose que des moyens militaires portatifs pour défendre leur liberté par rapport aux fanatiques de Daech. Et, croyez-moi, les combattants adverses les craignent toujours beaucoup plus que les plus puissants bombardiers. De toute façon, et tous les militaires le savent depuis longtemps, on ne gagne une guerre qu'avec des combattants motivés, tout le reste n'est que roupie de sansonnet.

La débâcle afghane préfigure le sort que la France va subir au Sahel. Là aussi, la majorité de la population concernée se désintéresse du conflit malgré un avenir peu radieux. Mais bien d'autres, une minorité quand même, sont peu ou prou complices des intégristes. Là aussi, la corruption est partout et le moindre centime versé fait plus le bonheur des élites qui se l'accapare que celui des nécessiteux qui n'en voient jamais la couleur. Cela dit, les pays voisins de l'Afghanistan comme ceux du Sahel seront les premiers à subir les contre-coups de ces défaites. Dans l'Asie centrale, les Russes, comme les Iraniens, les Pakistanais et les Chinois, vont voir leurs pays inondés d'opium et d'héroïne. Le trafic de ces opiacés est la première des ressources afghanes et les Talibans maîtrisent le marché. D'autant plus que, privés de toute aide, il faudra bien à ces fous de dieu trouver du fric ailleurs pour au moins juguler une famine monstrueuse qui va arriver sous peu. Les kalachnikovs et les pickups n'ont jamais fait pousser des pommes de terre, et les combattants font rarement de bons paysans. D'autant plus que les militaires, intégristes ou pas, sont rarement de bons gestionnaires, sinon cela se saurait. Pour l'instant, ces pays frontaliers font amis-amis avec les nouveaux dirigeants afghans. Ça ne va pas durer longtemps et surtout les Chinois n'ont aucune raison, mais alors vraiment aucune, pas plus religieuse que commerciale, de voir s'agiter leur minorité Ouigour tout aussi acquise au coran que peuvent l'être leurs voisins avec leur pakol sur la tête. Il est d'ailleurs fort à parier que déjà, ne serait-ce que par besoin d'émancipation légitime, les leaders ouigours soient en pourparlers avec leurs nouveaux voisins barbus. Pour les Iraniens ou les Pakistanais c'est tout comme. Malgré leur religion qui peut paraître commune, les fondamentalistes de tout poil, savent bien monter en épingle la moindre différence, surtout sémantique. Cette région du monde va connaître de nombreux soubresauts, c'est sûr.

Il en est de même au Sahel, les 'gros' pays, surtout ceux du pourtour méditerranéen se font pour l'instant porter absents dans la lutte que mènent quelques pays européens. Mais si les forces étrangères quittent le Sahel, ils seront les premiers sur la liste des actions islamiques. Les terroristes religieux ont besoin d'une guerre permanente pour exister. Certains politiques le savent bien, mais ils ne sont pas écoutés du moins par la majorité de leur population, future souffre-douleur, qui ne veut pas en entendre parler. Hé oui, c'est un constat, pour avoir la paix il faut aussi de temps en temps faire la guerre.

C'est aussi ce même constat que l'on peut faire dans nos chaudes banlieues. Pour avoir une certaine paix sociale, certains politiques refusent toujours de déclarer la guerre au trafic de drogue. Certes, ils le font en paroles, mais cela est aussi vain que les moyens pourtant conséquents donnés aux forces de l'ordre. Tout le monde le sait, ce qui est prohibé est cher et nourrit un trafic toujours plus rentable, surtout si la demande est conséquente et en perpétuelle progression. La prohibition aux USA a fait naître une maffia puissante, il en sera de même pour les trafics des drogues dites douces en France. Dans ce cas, il faut faire fi de toute idéologie et rester pratico-pratique. Comme pour l'alcool et le tabac, il vaut mieux contrôler le trafic que de le laisser dans des mains qui ne cessent de s'armer pour maîtriser le marché. Là aussi, les habitants de certains quartiers dit 'difficiles' sont complices du trafic. C'est vrai qu'ils en profitent maintenant, mais au nombre de gosses qui se font tuer ou qui tombent dans la délinquance, ils vont le payer cher. Et ce seront eux les premières victimes quand les secours ne voudront plus s'aventurer dans leur quartier que les moyens médicaux ordinaires ont déjà largement déserté. Laisser la place aux trafiquants n'est pas sans risque et avant d'encaisser quelques euros faciles, ils feraient bien d'y réfléchir. Il ne leur reste plus qu'à essayer de sortir par le haut en menant eux aussi une 'guerre' acharnée contre cette nouvelle maffia gérée par des adolescents.

Là-dessus, la dernière volte-face macronienne est sidérante. Un jour, on nous fait tout un foin pour appliquer une directive européenne, et le lendemain, sous la pression de quelques individus remuants mais ultra minoritaires, Macron la jette à la poubelle. Car, il ne faut pas s'y tromper, seul Macron dirige la France, tous ses ministres, exécutants serviles, ne sont que des sous-fifres. Donc, quelques motards ont décidé qu'ils ne voulaient pas entendre parler du contrôle technique pour leurs engins encore plus pétaradants que l'ange Boufarèu*. Honnêtement, que les fous du volant ou du guidon se tuent, je m'en moque éperdument, paix à leurs âmes. Mais que des conducteurs tuent les autres, forcément innocents, c'est inacceptable. Pour les maniaques de la poignée dans le coin ce n'est pas tant leur conduite qui pose problème que le niveau sonore de leur mécanique. Comme toujours, il y a des motards très respectueux des règles de conduite et de la bienséance commune. Par contre, d'autres, et peu importe la cylindrée de leur engin, nous cassent littéralement les oreilles. De là où j'habite, je n'entends pas le trafic routier ou si peu malgré une certaine proximité. Par contre, certaines motos ou même mobylettes sont si bruyantes que même mes casseroles se bouchent les oreilles. Tous les matins, un voisin dès 6h00 réveille le quartier en faisant rugir avec un grand plaisir sadique son deux-roues pendant quelques minutes. Ce qui met en plus tous les chiens en émoi, autres sources de décibels insupportables. Je sais que des radars anti-bruit, dit radar méduse car leur forme fait penser à des tentacules pendants, commencent à être installés. Pour l'instant, ils ne contrôlent pas les plaques minéralogiques, mais cela va vite arriver et je m'en réjouis. Après tout, si certains aiment tant le bruit, qu'ils achètent des casques audios et se détruisent les oreilles tout seuls, on n'a pas besoin d'en profiter.

Il faut quand même revenir aux antivax, que je ne mélange pas aux anti-pass. Pour moi qui suis pour la vaccination obligatoire pour tous ceux qui doivent l'être, le pass-santitaire n'est qu'une 'merde' administrative de plus. Ce sont les antivax qui posent problème. Ils sont tellement obnubilés par leurs croyances imbéciles et dangereuses, qu'ils sont comme les intégristes religieux, ils en deviennent dangereux. Déjà ils s'attaquent aux centres de vaccinations, jettent des doses de vaccins, la prochaine étape ce sera quoi ? Assassiner les vaccinés ? Dans leur cerveau malade, c'est sûrement une idée qui commence à germer. Remarquez c'est logique, adeptes de la violence, se sont les mêmes qui tuent leur femme ou leurs voisins. Pour eux comme pour les inquisiteurs d'antan, ne pas croire en leur connerie est inacceptable. Les complotistes de tout bord, les négationnistes en tout genre, forcément tout aussi antisémites se retrouvent dans cette mouvance. Et s'ils font beaucoup de bruit cela n'ébranle pas les gens censés, ce qui les exaspèrent encore plus. C'est pour cela qu'ils en deviennent dangereux, car isolés, pas écoutés ou si peu, ils n'ont que la violence pour s'exprimer.

Ils ne sont pas à confondre avec tous les naïfs qui peuplent nos territoires ultra-marins. Désabusés de tout, ils ont confondu la dangerosité du Covid avec une banale notice administrative métropolitaine. On a beau me raconter qu'ils sont traumatisés par les dégâts bien réels du chlordécone, je tiens quand même à rappeler que ce sont les planteurs locaux qui ont fait le forcing pour l'utiliser malgré sa dangerosité avérée. Les métropolitains ont eux sagement interdit son utilisation. Dans ces contrées ésotériques où l'on croit à peu près tous les bobards et contre-vérités véhiculés par les réseaux sociaux, seule la dangerosité du Covid a échappé à la règle, c'est ballot. Mais encore plus que tout, les élites, tant politiques que religieuses, les ont bien aidés pour aller plus vite dans la douleur et pour bon nombre d'entre-eux dans la tombe. Je n'oublie pas que les assemblées territoriales concernées ont refusé les vaccins en préconisant les médecines douces en remplacement. C'est vrai que c'étaient quasiment les mêmes qui se réjouissaient de l'utilisation forcenée du chlordécone pour l'économie locale. Franchement, le virus doit bien se marrer en sirotant des décoctions de fleurs de bananiers. Et pour les autorités religieuses, c'est encore pire. Les prêches officiels dominicaux étaient directement issus des discours antivax les plus débiles. On voit maintenant le résultat : de nombreux électeurs comme autant de paroissiens votent ou prient maintenant en silence allongés dans les cimetières. Quand, pour des raisons idéologiques idiotes on envoie des gens à la mort, la notion de responsables prend tout son sens. Je ne sais pas si légalement c'est punissable, mais ce qu'il y a de sûr, c'est que devant l'histoire, ces gens-là seront forcément jugés et pas en bien.

Guy

* L'ange Boufarèu (joufflu, bouffi, avec de belles joues bien rondes) est dans la Pastorale, celui qui souffle à tue-tête dans une longue trompette pour se faire entendre dans toute la Provence.

De nombreux documents, anciens et nouveaux sur Barbentane, sont à votre disposition (tous sont téléchargeables) sur le nouveau site barbentana.fr. N'oubliez pas l'aller le consulter...

C'est mon site, vous pouvez le boycotter, le contester, mais aussi faire

des propositions pour l'améliorer, là ce serait parfait…

Nota : sur toutes mes pages et sauf mention contraire, les photos sont de ma collection personnelle.

Manifestations à Barbentane

Manifestations publiques prévues pour septembre :

¨ Le weekend des 18 et 19 septembre, journées européennes du patrimoine (voir affichette) ;

¨ Le dimanche 26 septembre, vide-grenier de l'école du Deyme.

Manifestations publiques prévues pour octobre :

         Possible une fête du cheval, mais je n'ai pas la date !!!

¨ Le samedi 2 octobre à 20h00 à la salle des fêtes, soirée théâtre (voir affichette) ;

 

Campagne de vaccination. C'est devenu extrêmement simple. Tous les volontaires peuvent se faire vacciner, où ils veulent en plus. Maintenant plus d'excuses, que des refus idéologiques pour les réfractaires.